france naturiste écotourisme soleil france naturiste écotourisme
france naturiste écotourisme soleil
 
france


FRANCE  NATURISTE

ECOTOURISME

 



LE  CHAMP  DE  GUIRAL  2015




Camping naturiste ouvert en 2011, "Le Champ de Guiral" est original à plus d'un titre.
Monique et Joel, les propriétaires, en ont fait un camping-jardin-table, avec de nombreuses plantations sur tout le terrain, et une table commune où Joel sert diverses solutions au dîner.

C'est un petit terrain, avec quelques locatifs et une dizaine d'emplacements de camping. C'est peut être aussi pour cela que l'on si sent un peu chez soi. Rien n'est vraiment très éloigné  de son emplacement: sanitaires, piscine, salon de jardin avec ses transats, table à parlottes, barbecue et même...le parking.

En arrivant, il vous faudra ouvrir la porte, se garer sur le parking ombragé...et refermer la porte. Puis suivre le fléchage pour l'accueil. Vous aurez rapidement votre location ou votre emplacement, Joel est toujours présent et il vous mènera rapidement sur place.

C'est un camping-verger. Pour ma part, je relève quelques maladresses au niveau de l'ombrage. Il y a des vignes où il faudrait de grands arbres pour l'ombre et à d'autres endroits, des arbres où il aurait pu mettre la vigne; mais il faut dire que j'y étais début juillet 2015, pendant la canicule.

Monique s'occupe du potager, dont vous pourrez profiter, mais, évidemment, pas début juillet, il faut que les légumes grandissent. Encore que, il y avait déjà des haricots verts. Précisons que le potager est bio.

Joel fait restaurant, donc compte tenu du cadre général, c'est un camping "de luxe". Joel a aussi un CAP de cuisinier, et a travaillé dans le meilleur hôtel de Gourdon, durant de nombreuses années. Donc, régalez vous !!!
A chaque repas, il fait une soupe...dont il a les secrets...

DE PLUS, c'est une région très riches en patrimoines touristiques. Sarlat est à 24 km, Rocamadour à 30...et Gourdon à 7. Gourdon où vous trouverez tout ce qu'il vous faut. C'est une petite ville assez importante.

Et pourtant les prix sont très raisonnables, tant pour le camping, que pour le resto.

De la mi-juin à la mi-juillet, c'est en basse saison, et la 5ème nuitée est gratuite.

Pour le site officiel du camping, cliquez ici.
.


MILLEFLEURS  2015


C'est un terrain moyen, avec 40 emplacements, et le seul camping naturiste en Ariège. Il est au milieu de grandes forêts, donc pas de produits chimiques dûs à des champs alentours. Et pourtant à seulement 10 km de FOIX, où vous trouverez tout.

Accueil chaleureux et disponibilité des gérants. On vous accompagnera jusqu'à votre emplacement.

C'est un terrain en 4 grandes terrasses, avec plus ou moins d'ombrage. Il est calme et bien équipé. Une petite piscine ronde, chauffée modérément avec un panneau solaire. Des transats autour pour être à l'ombre ou en plein soleil. Un vrai sauna chauffé au bois, allumé 3 fois par semaine, les lundi, mercredi et samedi. La wifi est disponible dans une grande pièce à vivre, équipée de nombreuses tables et chaises. Il vous en coûtera cependant 2,5 euros par semaine. A noter qu'il est surtout fréquenté par des hollandais.

Il faut visiter le château de Foix, les grottes de Labouiche, que vous "arpenterez" en barque, et les Forges de Pyrène, très instructives sur les métiers du passé, mais pas tant que cela, car on apprend que nos prédécesseurs maniaient déjà de la "haute technologie" avec des techniques manuelles et l'accumulation de savoir faire séculaires.



Pour le site officiel du camping, cliquez ici.


LA  COULICHE  2015
.

C'est un petit camping de club, dans une région où il fait chaud en été, le Tarn.
Les emplacements sont plus ou moins ombragés et herbeux. C'est un espace assez boisé,
en pleine campagne, au milieu de champs cultivés, c'est donc un camping très calme.
Il y a tout ce qu'il faut, et même plus, avec notamment un "hall" qui sert d'espace abrité. Des tables et des chaises, des transats en bon état (ça devient rare...), un barnum avec ses tables et chaises pour les repas d'adhérents et pour tous ceux qui veulent manger assis et qui n'ont pas l'équipement. Un frigo avec son compartiment de congélation pour les éléments des glacières. De l'eau chaude à tous les robinets, et même des produits pour la vaisselle.

Il n'est pas grand, et il est pourtant peu fréquenté; vous serez donc quasiment assuré de trouver de la place, même en arrivant sans prévenir...comme moi.

L'électricité est comprise dans la redevance, ainsi que la taxe locale. Vous payerez ainsi 10 euros tout compris par nuitée et par personne. Pour les 5 à 18 ans, c'est 5 euros.
Vous devez avoir la licence FFN, mais ils l'a vendent sur place, au cas ou.

Pour ceux qui aiment les visites touristiques, ce terrain est particulièrement bien situé. A 13 km de Gaillac et son vieux quartier aux ruelles étroites. Gaillac est aussi une ville de 22 000 habitants, où vous trouverez tout. A 15 km d'Albi. A  13 km de Cordes-sur-ciel.
A l'office du Tourisme de Gaillac, on vous remettra une brochure pour toutes les autres curiosités de la région, et elles sont nombreuses, très nombreuses.

Pour arriver à la Couliche, il faut aller au hameau de Lincarque près de Cestayrols, entre Albi et Gaillac. Au rond point de ce hameau, prendre la route de Fayssac et Gaillac, à 500 mètres environ, sur la droite, des panneaux "La Couliche".
 
Pour le site officiel du camping, cliquez ici.


LA  SERRE  DE  PORTELAS


france naturiste écotourisme

Dans les annonces,
« La Serre de Portelas » est présentée comme un terrain de club (licence FFN-INF obligatoire), avec 35 emplacements, donc petit. Quelle surprise quand on arrive devant une porte automatique, avec interphone, vidéo et code. 50 mètres plus loin, nouvelle surprise avec l’accueil sympathique par des bénévoles nus (cela devient rare)
.
On ira même jusqu’à vous accompagner pour choisir votre emplacement. Ils sont tous spacieux et dans la « verdure », plus ou moins ombragés. Un parking pour tous, après l’entrée, renforce la convivialité.

En fait, c’est un terrain
aux installations permanentes, pour les « habitués » de la région , qui ouvre ses portes, pendant la saison estivale, à d’autres campeurs. Il propose 35 beaux emplacements, spacieux, ensoleillés ou ombragés (de plus, quelque soit l’endroit où l’on se trouve sur le terrain : piscine, promenade, solarium, terrasse du bar… on a  le sentiment d’avoir beaucoup d’espace autour de soi).

Il est situé en haut d’une grosse « colline », qui culmine à 800 mètres d’altitude, avec un air pur et du silence. Un panorama où vous prendrez un repos bien mérité, le soir venu, en admirant de superbes couchers de soleil. Il y a même un banc !


Il y a une très grande pelouse
autour des lieux d’activités et autour de la piscine (un peu petite et malheureusement non chauffée). La Serre de Portelas est bien un havre NATURiste, on ne peut sûrement pas faire mieux.  Il couvre 15 ha, et vous pourrez faire une belle promenade circulaire d’une demi-heure dans les bois. La nudité y est très bien respectée.


Un autre gros avantage vient de sa proximité d’une sortie de l’autoroute A75 ; à une dizaine de km, tout de même. De plus, c’est l’un des premiers sur la route pour les vacanciers allant vers le sud ; n’hésitez pas à vous y arrêter pour seulement 2-3 jours, il représente alors une excellente étape très reposante.


Un bar avec quelques produits de dépannage seulement; mais des libres-services à quelques Km, où les hypers de Clermont Ferrand…

Il y a aussi le « jardin des saveurs » , à la disposition de tous les gourmets, 
gratuitement, avec ses plantes aromatiques , pour agrémenter vos plats; et même des plantes "médicinales" (!).

Une borne d'accès Internet dans le local d'accueil.
Egalement un  accès WIFI gratuit au niveau du bar.

Tous les équipements sont neufs et bien entretenus. Il y a surtout des Hollandais au camping, mais, eux, connaissent les bonnes adresses !

J’ai payé 9,3 Euros par nuitée en 2003, (5 nuitées en Juillet).


Bref, il n’y a rien à redire, allez y en toute confiance.


LE  VILLAGE  DU  BOSC


J’y suis allé durant 2 semaines et demie en juillet 2001 (après, je suis allé en Hongrie), et 1 semaine en août 2002 (avant j’étais en Hongrie ; c’est l’année où il pleuvait, et je suis passé à Szalsbourg, en Autriche, la veille des inondations ; impossible de s’arrêter sous cette pluie battante, et quelle route !).

C’est un terrain très sympathique, au fond d’une vallée, donc très calme. Les emplacements sont sur de grandes terrasses, et la plupart bien ombragés. Il y fait très chaud. La campagne environnante est peu peuplée ; c’est donc bien une campagne presque traditionnelle.


Le terrain est très bien aménagé, bien grand, et a de grandes possibilités de promenades, voire de mini randonnées, en toute gymnité, bien sûr. La piscine est chaude (OUI !), grâce à un long tuyau noir, qui remonte jusqu’à la source. De plus, il y a une plage naturiste officieuse, à 2-3 kilomètres, au bord du lac « Le Salagou », et l’eau est BONNE !

 Il y a un bar, des soirées restos, et d’autres « grande bouffe communautaire ». Des activités et animations variées. Des supermarchés à Lodève, à une quinzaine de Km. L’autoroute entre Clermont Ferrand et Lodève est gratuite (!).


L'ÎLE  DU  LEVANT


    J’y suis allé pour la première fois en 1985 ; c’était mon premier séjour sur un terrain naturiste. Il m’en restait de très bons souvenirs. Il y avait du monde, de l’ambiance, ce je ne sais quoi des terrains naturistes…

    J’y suis retourné en 1994. Quel changement ! Il n’y avait plus personne, enfin presque (c’est le sentiment que j’ai eu). Il n’y avait pourtant que 9 années de différence.

   Heureusement que la mer était chaude, l’air toujours pur, le paysage naturel, le lieu très calme (puisqu’ aucune voiture, ou presque, n’y circule). Catastrophe cependant, je suis tombé sur l’"année des méduses", c’était pas de chance. Obstiné, et le lieu en vaut la peine, j’y retourne l’année suivante (1995). Re-catastrophe, c’était l’"année des méduses" !

    Quelle belle île cependant! Un havre de paix et de chaleur. Rien à voir avec les entassements croates. 

L’île du Levant (Héliopolis) aurait pu être le plus bel espace naturiste du monde.

Malheureusement, il y a les Hommes…

    Durant tous ces longs séjours, j’ai découvert cette île. C’est le premier lieu naturiste de France. A une époque elle était donc très connue, et on en parlait même comme de « La Mecque du naturisme ». Trop connue, semble-t-il ! Les militaires ont commencés par rafler 90% du territoire (à Héliomonde, certains ont connus cette île sans la Marine).

   Les naturistes,eux, ont créés Héliopolis, et ont construits, construits, construits… des résidences secondaires.

   Ce lieu est sous l’autorité de la commune d’Hyères, qui y a le port, une route de service d’un kilomètre environ, et une place au bout. Le reste, c’est Héliopolis, quartier privé naturiste. La plupart des commerces, des hôtels, des meublés, des terrasses s’ouvrent sur cette route de service, qui n’est pas naturiste ; vous commencez à cerner le problème ? Aujourd’hui, enfin en 1996, cela fait bizarre de devoir porter un « minimum » quand on quitte le domaine privé, vu qu’il n’y a pas d’installation textile. Mais comme c’est la commune d’Hyères, les textiles viennent en excursion sur la route de service et vont jusqu’à la place. Quand il n’y avait que l’île du Levant comme lieu naturiste, les naturistes n’avaient pas le choix pour leurs destinations… Mais aujourd’hui… De plus, se promener sur les chemins, avec de chaque côté des clôtures, pas toujours de très bon goût, cela retire aussi le charme de la nature (il y en a même qui ont un grillage de deux mètres de haut, avec leurs voisins aussi!!! Bonjour la convivialité !).

D'après mes infos, la route est maintenant naturiste...Mais toujours pas la place du village !!! Cette place où tous les naturistes se retrouvent !!! Quand je pense qu'en Espagne, on peut quasiment être nu partout !!!

    Les résidences secondaires occupent tout l’espace utile ; il n’y a aucun équipement collectif parmi elles, pas de piscine, pas de tennis, rien que des clôtures. Je comprends que le vide se soit installé, en dehors des nantis, qui, eux, se sont appropriés, très mal, cet espace sublime.

   A eux de nous redonner l’envie d’y retourner. Mais le veulent-ils vraiment ? On pouvait y aller très facilement. Train de nuit à partir de Paris, par exemple. Arrivée à 6 heures à Toulon, on prend un bus devant la gare. Arrivé au Lavandou, le bateau à 200 mètres et ça y est, au bout, l’île enchantée. On peut aussi passer par Hyères, même bateau.




   
Si vous souhaitez m'écrire :
nudiworld@lille.fr
   
Il faut bien sûr mettre aliceadsl à la place de lille
   
   
 



Le champ de guiral

Le champ de guiral

Le champ de guiral

Le champ de guiral

Le champ de guiral

Le champ de guiral

Le champ de guiral

Le champ de guiral

Sarlat

Gourdon

rocamadour

Foix
Les Forges de Pyrène


le village du bosc écotourisme

le village du bosc écotourisme

le village du bosc

héliopolis île du levant

héliopolis île du levant

héliopolis île du levant

héliopolis île du levant

héliopolis île du levant

héliopolis île du levant

héliopolis île du levant

héliopolis île du levant

héliopolis île du levant

héliopolis île du levant

france naturiste écotourisme

france6



france3

france naturiste écotourisme    france naturiste écotourisme